Comment réagir aux différents types de crise ?
20/7/2022
Rémi Zunino
Rémi Zunino

Comment réagir aux différents types de crise ?

Comment, en tant que leader, peut-on réagir aux différents types de crise ? Dans cette nouvelle Minute Coaching Professionnel, Axèle Lofficial, Associée et Executive Coach chez Talentis nous propose d’aborder le sujet suivant.

(retranscription de la vidéo disponible en dessous)

Il est important, au préalable, de rappeler qu’il y a 3 grandes catégories de crise qui sont complètement différentes. En termes de temps notamment, il y a les crises à court terme, à moyen terme ou à long terme, dans des contextes différents et avec un certain nombre de critères qui vont vous permettre, en tant que leader, de savoir comment vous ajuster et comment accompagner vos équipes. On va se baser sur cette minute coaching sur les travaux de Keith Guerin, qui était professeur de leadership à l'Université de Warwick jusqu'en 2018 et qui a fait un certain nombre de recherches assez avancées sur le sujet.

Quels sont les 3 différents types de crise ?

Il y a trois types de crises : la crise de survie, la crise apprivoisable et la crise complexe et pernicieuse.

Type de crise n°1 : la crise de survie.

La crise de survie, on peut être dans une situation où il faut réagir vraiment immédiatement, à très court terme. La situation à ce moment-là va demander une action immédiate et vraiment d'ordre plutôt hiérarchique du leader en mode « command and control ». Ce n'est pas le moment de remettre en question les process qui ont été mis en place, l'autorité de la hiérarchie, etc. Dans ces moments-là, le leader va réagir tout de suite, donner les ordres, transmettre, et les équipes vont suivre.

Type de crise n°2 : la crise apprivoisée

Dans le deuxième type de crise, la crise apprivoisée, il s’agit d’une situation qui est, à moyen terme, une situation déjà connue où l’on a des repères. De ce fait, on va pouvoir s'ajuster dans le temps.

Ce qui va être important à ce moment-là pour le leader, c'est de donner la direction, gérer avec les équipes, diriger, et suivre ce qu’il se passe pour ajuster.

On pourrait prendre un exemple très concret. Lors du confinement à Shangaï, une société se retrouve sans approvisionnement d’un élément clé dans sa chaîne de fabrication parce que le fournisseur à Shanghai ne peut plus expédier. Dans cette situation, connue et déjà expérimentée probablement, on a à peu près des repères. Ça va durer un certain temps, alors, ce qui va être important, c'est de revoir la chaîne logistique, trouver un autre fournisseur. Certes, nous ne sommes pas absolument certains de la durée de confinement mais nous ne sommes pas pour autant dépourvus de repères. Il est possible de gérer, suivre, avoir des indicateurs et se dire voilà, on a résolu la crise, on est revenu à un mode de fonctionnement. Ce n'est pas le mode de fonctionnement initial normal, bien entendu, mais c'est un plan B qui est tout à fait correct.

Type de crise n°3 : la crise complexe et pernicieuse

La troisième type de crise, c'est la crise complexe et pernicieuse. Elle est pernicieuse, pourquoi ? D'abord, déjà, on ne sait pas que c'est une crise qui est complexe et longue alors qu’en réalité, elle s’installe sur un long terme. Quelquefois, on se rend compte qu'on n'a pas la solution du tout. On ne sait peut-être même pas quel est le problème. On n'a pas non plus repéré les acteurs clés qui pourront nous aider. Et quelquefois, on ne sait même pas par quel bout on va pouvoir aborder la question. La crise COVID est un exemple parfait…

Comment réagir en situation de crise ?

Si l'on rentre plus dans le détail, la question à se poser est : comment à ce moment-là, peut-on trouver une solution à moyen terme, et là, il va être important sur des enjeux stratégiques de se poser à plusieurs, de réfléchir, de co-construire. C'est impossible de suivre un process parce qu'en réalité il n'y en a pas pour ce type de situation. C'est une situation complètement inconnue. On réfléchit ensemble et à un moment donné, on va s'engager dans une voie. Mais ça veut dire que le leader va aider les équipes et avec ses équipes, il va être en permanence à l'affût en poser des questions telles que : est-ce que la voie qui a été prise est la bonne ? Est-ce qu'il faut réajuster ?

Tout cela demande beaucoup d'écoute. Ça demande beaucoup de communication. Ça demande de l'humilité. Ça demande d'oser dire que je ne sais pas. Donc, d’un côté le leader va donner la vision et la direction stratégique. Et en même temps, il va travailler avec les équipes pour s'assurer qu'on est toujours au fil de l'eau, en train d'aller dans la bonne direction, quitte à revenir de temps en temps en arrière pour prendre un autre chemin.

Les attitudes face à une crise dépendent donc bien du type de crise dont il s’agit et de l’intensité avec laquelle elle va impacter l’activité, les équipes, l’entreprise.

Nous vous invitons donc à repérer si, lorsque vous êtes dans une situation de crise, repérer le type de crise afin d’ajuster votre comportement. Bonne réflexion.

Recevoir nos livres blancs, invitations aux événements et actualités
Merci, nous avons bien reçu votre demande
Merci de vérifier votre saisie

A vos côtés pour construire un programme sur-mesure

Prenez un moment avec nos consultants pour partager vos besoins et questionnements et nous construirons une offre personnalisée