Actuellement, pour 61% des collaborateurs, les ressentis négatifs (inquiétude, déprime, colère…) l’emportent sur les ressentis positifs[1]. La crise sanitaire et économique continue profondément d’impacter les organisations à tous les niveaux : télétravail, chômage partiel, baisse d’activité, engagement, etc…

Dans cette situation compliquée, incarner un leadership qui saura à la fois rassurer, motiver, mais aussi affronter la réalité se pose plus que jamais au cœur des entreprises. Néanmoins, est-il l’apanage des seuls dirigeants ?
Chez Talentis, nous pensons que chacun(e), quelle que soit sa fonction au sein de l’organisation, peut développer des compétences de leadership très utiles dans cette période troublée.

Découvrez ci-dessous les 6 qualités du leader en temps de crise

Faire preuve de courage pour traverser la crise

Le leadership en temps de crise, c’est tout d’abord la capacité de regarder la réalité en face.

L’on a coutume de dire que les enfants voient le Monde comme ils voudraient qu’il soit.
Les adultes, quant à eux, voient le Monde tel qu’il est.
En temps de crise, tout un chacun doit agir comme un adulte : ne pas être dans le déni de la réalité, ne pas fuir devant la difficulté, ne pas éviter les obstacles, etc…

« Lors d’une crise, rien ne sert de vous cacher derrière quelqu’un ou quelque chose. De toute manière, on vous trouvera ! » Bear Bryant

Explorer l’inconnu pour mieux l’affronter.

Pour ce faire, nous vous proposons 5 étapes :

  • Ralentir
  • Être silencieux et concentré
  • Observer
  • Avancer pas à pas
  • Être prêt à toute éventualité

Adopter un état d’esprit tourné vers l’apprentissage permanent

Quel que soit le poste que l’on occupe au sein de l’entreprise, on a tous un rôle à jouer face à la crise. Et cela commence par changer d’état d’esprit. Passer du stade « j’encaisse », au stade « je me nourris des évènements pour les transformer en apprentissages » :

  • Qu’est-ce que j’apprends au quotidien ?
  • Qu’est-ce qui est difficile ? Qu’est-ce qui est facile ?
  • Comment j’apporte ma contribution
  • Comment je m’adapte aux changements ?

A lire aussi : « Comment manager les changements dans un environnement incertain ? »

En tant que leader, chacun doit prendre ses responsabilités et se montrer « co-responsable »

Premièrement, je suis 100% responsable des succès de l’équipe. Dans les périodes compliquées où l’incertitude règne, ce n’est plus le moment de se retrancher derrière des process ou dans le périmètre étroit de sa propre fonction.

Deuxièmement, je partage mes idées et propose des solutions pour le collectif. Fini le temps de la performance au service du succès individuel. Place à la mise en commun des énergies créatrices pour construire les réussites d’aujourd’hui et celles à venir.

Troisièmement, je ne critique pas sans rien faire de plus. En revanche, il est très utile et encouragé de faire des feedbacks réguliers qui servent l’amélioration collective.

Quatrièmement, je joue le jeu de la transparence et je tiens mes engagements : « Je fais ce que je dis et je dis ce que je fais ».

Cinquièmement, j’aide mes coéquipiers et je demande de l’aide si besoin.

Et enfin, j’admets lorsque je commets des erreurs et je m’engage à apprendre d’elles pour continuer à progresser.

Montrer de l’ingéniosité, une des composantes essentielles du leadership en temps de crise

Lorsque les temps sont durs, il peut être aisé de sombrer dans le fatalisme : « De toutes façons mes clients n’ont plus d’argent et n’achèteront plus… », « Je n’ai pas de chance, cette crise tombe pile au moment où je m’apprêtais à lancer mon business… »

Au contraire ! Cette période est le moment idéal pour montrer toutes ses capacités à créer et se réinventer :

  • Trouver de nouvelles manières d’exercer son activité: par exemple en passant du présentiel au distanciel grâce à tous les outils qui existent.
  • Explorer des zones jusque-là inconnues: une nouvelle cible, un nouveau marché…
  • Accepter de prendre des risques et d’échouer
  • Être patient
  • Détecter les opportunités

Se soutenir les uns les autres : donner et partager

Comme le disait Henry Ford : « Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès et travailler ensemble est la réussite. »
Pour avancer loin, une équipe ne peut pas compter que sur les coups d’éclat de quelques individualités. Mieux vaut apprendre à s’appuyer sur les forces de chacun et s’encourager les uns les autres :

  • Souligner les réussites systématiquement (revoir notre méthode en 5 étapes pour un feedback réussi)
  • Dire « Merci » chaque fois que cela est nécessaire
  • Mettre en avant les efforts et les progrès. Lorsque les temps sont durs, que la croissance se fait moins forte que d’habitude, chaque petit pas en avant compte. Il est donc important de le valoriser.

Le leadership sans moments d’introspection, ça n’existe pas !

Un des pires ennemis du leader en temps de crise c’est lui-même, ou du moins, l’impact de ses émotions sur sa perception de la réalité.
Pour bien les gérer au quotidien, il est judicieux de commencer par s’intéresser à la manière dont elles s’expriment en situation de crise, et surtout à bien comprendre les besoins qui y sont associés.

La peur, la tristesse et la colère, toutes ces émotions sont bien réelles, mais le danger, la perte ou la frustration qui en découlent sont-elles bien réelles ? Nous vous invitons à vous poser la question et à aller (re)voir notre vidéo sur le sujet pour en apprendre davantage.

Dans tous les cas, il est important de bien comprendre que la réalité n’est pas la cause unique de nos pensées et nos émotions. En revanche, notre interprétation de la réalité impacte fortement nos pensées et émotions.

Gérer son stress et son énergie dans la durée

La gestion des émotions, la créativité, le courage, ces qualités qui participent au leadership, vont de paire avec une bonne maîtrise de son stress et de son énergie dans la durée.

Comment faire ? En prenant soin de nos 4 temps :

  • Réflexion: Le temps consacré à la mise en place de la stratégie, où vont fleurir les nouvelles idées.
  • Action: Le moment où il faut mettre se mettre en mouvement, faire les choses.
  • Inspiration : D’autres personnes aussi peuvent avoir des idées, et pas forcément celles auxquelles on pense en premier. Rester ouvert aux autres, c’est essentiel !
  • Respiration : Au quotidien, que l’on vive une crise ou non, se réserver des temps pour soi où l’on pourra s’aérer l’esprit est essentiel (sport, musique, lecture, cinéma, théâtre, etc…)

Vous l’aurez compris, adopter une posture de leader est un objectif atteignable pour chaque membre d’une organisation, quelle que soit sa fonction. Chacun des 6 points ci-dessous peut être travaillé au quotidien, à son niveau et à son rythme. En effet, comme nous le disions plus haut, chaque petit pas compte. 
Si vous souhaitez allez encore plus loin dans ce travail sur votre posture de leadership, le coaching professionnel peut être un allié de choix.
Les coachs Talentis sont là pour vou accompagner, vous aider à prendre du recul sur vos enjeux quotidiens. N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus sur nos offres de coaching professionnel.

A très bientôt !

[1] Etude Ipsos Lead Community – Mai 2020