En cette rentrée, le management du changement est un enjeu clé pour les entreprises.
Nous venons de passer des mois compliqués qui nous ont toutes et tous bousculés, sortis de notre zone de confort, forcés à une accélération des transformations.
Aujourd’hui, la crise est toujours là. Nul ne saurait dire avec exactitude de quoi l’avenir sera fait.
Cependant, comme le dit un proverbe chinois : « Lorsque souffle le vent du changement, certains construisent des murs, d’autres des moulins ».
Chez Talentis, nous vous proposons de construire des moulins en partageant avec vous 4 axes pour réussir à manager les changements dans un environnement incertain.

#1 Transformer le connu et embrasser l’inconnu pour un management du changement réussi

Manager une crise, ce n’est pas comme manager une panne. Lors d’une panne, on sait quoi réparer et qui aller chercher pour y parvenir. Une panne, contrairement à une crise, est limitée dans le temps, et l’on sait qu’une fois réparé, cela reviendra comme avant.
Evoluer dans une crise, c’est évoluer au milieu de l’inconnu. Un inconnu que l’on va découvrir en équipe, avec une grosse dose d’audace, d’ouverture et de capacité d’agilité.

Comment faire ?

  • Revisiter avec votre équipe ce qui est connu. Ce que vous avez toujours fait parce que cela marchait très bien.
  • Rester dans un état d’esprit d’apprentissage permanent. Qu’est-ce qui est nouveau ? Quels sont les besoins de nos clients à ce jour ? Etc…
  • Ecouter les collaborateurs quant à leurs besoins en matière d’organisation du travail, des façons de collaborer, etc…

A lire aussi : Comment être plus efficace au travail en 4 clés ?

#2 Renforcer la confiance à tous les niveaux

Pour un management du changement réussi, il est important de faire en sorte de maintenir un lien de confiance avec ses équipes, ses clients et ses prestataires. Pour ce faire, il y a4 éléments clés à mettre en place :

  • Partager en permanence l’intention : pourquoi est-ce que l’on prend telle ou telle décision.
  • Maintenir un espace où chacun peut proposer des idées et donner son opinion.
  • Faire en sorte que chacun se sente engagé et pleinement responsable de ses objectifs et de ceux du groupe.
  • Accepter que parfois les essais ne soient pas concluants et continuer d’encourager les efforts et les nouvelles idées.

A lire aussi : 5 clés pour réengager les équipes en temps de crise

#3 Manager les résistances au changement

Être sensible et à l’écoute des résistances au changement qui peuvent être exprimées par certains collaborateurs. Prendre soin de réellement écouter les résistances émotionnelles, en prendre compte pour répondre aux besoins des gens, si possible.

A chaque fois féliciter les comportements « OK » et challenger les comportements « non OK ».
Sans cesse mettre en avant ce qui marche pour avancer, en équipe, vers le changement suivant.

#4 Se poser la question de son propre rapport au changement

Suis-je quelqu’un qui a pour habitude de m’ouvrir au changement en adoptant un état d’esprit constructif ? Ou alors, est-ce que je passe plus de temps à me demander, de manière individualiste, ce que tel changement peut m’apporter comme bénéfices ? Ou enfin suis-je de ceux qui pensent que le changement ne sert à rien ?
Dans les deux derniers exemples, l’on peut déjà soi-même travailler sur sa propre relation au changement, via du coaching professionnel par exemple, afin de mieux le manager.

Réussir son management du changement dans une période où tout va bien, c’est déjà difficile.
Mais en période de crise, cela demande encore plus de courage, de volonté et de persévérance.
Les coachs professionnels Talentis ont l’habitude de travailler avec les équipes sur ces thématiques propres au management du changement. Que ce soit en coaching individuel ou collectif, en présentiel ou à distance, nos consultants sont disponibles pour construire avec vous les programmes les plus adaptés aux enjeux de votre organisation.