Mentoring en entreprise : un dispositif au service de la performance
9/6/2022
Rémi Zunino
Rémi Zunino

Mentoring en entreprise : un dispositif au service de la performance

Le Mentoring en entreprise est un dispositif qui contribue à développer les talents et à augmenter la productivité de l’entreprise. Il consiste en une relation privilégiée et personnelle entre un Mentor, généralement une personne plus expérimentée, et un Mentoré. L’objectif de cette relation est de permettre au Mentoré de mieux se situer dans son rôle actuel et de favoriser son développement personnel / professionnel à long terme.

Mentoring en entreprise : définition

Premièrement, le mentoring doit se distinguer du coaching, du tutorat du Management, du favoritisme et du clonage.

Un Mentoring structuré améliore la performance et le processus décisionnel des dirigeants et produit un échange équilibré de bénéfices aussi bien pour le Mentor que pour le Mentoré, le développement visant spécifiquement des objectifs élargis dans le domaine des affaires.

Face à cette réalité, de nombreuses organisations investissent dans le développement professionnel de leurs employés en bâtissant des programmes de Mentorat adaptés à leurs besoins. Un investissement qui s’avère fructueux, tant pour les organisations que les collaborateurs.

Le Mentorat s’avère être une excellente manière d’améliorer le taux de rétention. En plus de faciliter l’intégration des nouvelles recrues, un programme de Mentorat montre clairement aux talents que l’entreprise met à leur disposition des outils performants pour évoluer au sein de l’organisation.

A titre d’exemple l’entreprise française Sodexo a estimé que pour chaque dollar investi dans son programme de Mentorat, il y a eu un retour sur investissement de 128%.

Mentoring : quels bénéfices pour les parties prenantes ?

Les bénéfices du mentoring pour le mentor :

• Une motivation à contribuer au développement d’une personne et de l’organisation

• Une opportunité de développement personnel et professionnel

• Une exposition positive dans l’organisation

• Une vision élargie de son rôle et de ses responsabilités

• De vrais outils pour optimiser la réussite de l’autre et de la relation

• Partager des idées, tester de nouvelles compétences et prendre des risques

• Une valorisation de son expérience et de son expertise

Les bénéfices du mentoring pour le mentoré :

• Un processus d’apprentissage protégé

• Un accompagnement professionnalisé et structuré

• Une opportunité de développer ses compétences

• Une expertise technique, culturelle et business renforcée

Les bénéfices du mentoring pour l’organisation :

• Un environnement qui encourage le développement personnel et professionnel

• Plus de partages d’informations, de compétences et de comportements

• Plus de managers « référents », de collaboration entre leaders

• Une meilleure gestion et rétention du vivier de talents

• Plus de satisfaction au travail pour Mentor et Mentoré

Comment déployer un programme de mentoring ?

Les points clés à définir avant de lancer un programme de mentoring :

• Définir les objectifs et KPI du Mentoring

• Choisir la cible des Mentorés

• Evaluer sa stratégie au regard des meilleures pratiques de référence

• Mesurer l’engagement des acteurs clés autour du parcours de Mentoring

• Former et préparer la communauté RH à son rôle

• Organiser la sélection des Mentors et Mentorés

• Piloter le Matching entre les Mentors et les Mentorés

• Définir la stratégie de communication

• Former et soutenir les Mentors et les Mentorés

• Définir les règles de suivi et de pilotage des pratiques

Piloter le Matching Mentor/ Mentoré

Définition par les Mentors et Mentorés des éléments suivants :

• Compétences

• Motivations

• Objectifs dans le Mentoring 

Cette définition permet ensuite de croiser les compétences, motivations, objectifs du Mentor et du Mentoré afin d’identifier la compatibilité des compétences et motivations mutuelles pour un apprentissage optimisé.

Le matching peut être réalisé par les équipes RH ou par un outil de matching digital via de nombreuses applications disponibles sur le marché aujourd’hui.

Cadrer les sessions de mentoring :

• Rappeler les objectifs du Mentoring

• Cadrer le sujet / choisir le thème de la session

• Faire le bilan des actions accomplies depuis la dernière session

• Mettre en évidence les progrès, apprentissages, découvertes

• Identifier les axes de questionnement, les sujets à approfondir, les challenges et défis

Mentoring : quels rôles et postures pour le Mentor ?

Le Mentor est un guide, un soutien et un facilitateur.

Il se doit d’être un « miroir » pour le Mentoré. Il ne doit donc pas le conseiller selon une situation qu’il a pu vivre au sein de sa carrière, mais au contraire, il doit tenter de se mettre à sa place pour que son accompagnement s’ajuste au mieux à la situation   du Mentoré et ce à quoi il se confronte au sein de son poste, en vue de ce à quoi il a déjà pu faire face au cours de sa carrière.

Le Mentor est donc vu comme un accompagnateur pour le Mentoré, ce qui implique le fait qu’il l’aide à prendre connaissance des codes de l’entreprise et le guide   de manière constructive sur ses choix d’actions et/ou de décisions.

Les rôles du mentor :

• Miroir, permettant une meilleure connaissance de soi

• Transmetteur afin de partager ses expériences et réussites

• Connecteur afin de soutenir le Mentoré à développer son réseau et sa visibilité

• Propulseur en aidant le Mentoré à structurer son projet professionnel

Les compétences et postures attendues du Mentor :

• Définir le contrat de mentoring : objectifs, règles de fonctionnement et modalités

• Poser les bases de la confiance et la cultiver

• Pratiquer la confrontation positive

• Donner et recevoir des feedbacks constructifs

• Pratiquer le questionnement puissant

• Mentorer en s’adaptant aux niveaux d’autonomie

• Lever les résistances

Mentoring : les règles et postures pour le Mentoré

Il est important que le Mentoré maintienne le niveau d’engagement dans la démarche et ce notamment, en signant un contrat et une charte d’éthique avec son Mentor, qui fixeront les objectifs, et ainsi il pourra évaluer son propre degré d’engagement tout au long de l’expérimentation.

Postures attendues chez un Mentoré :

Être volontaire dans la démarche

Accepter et apprécier la contribution du Mentor

Être demandeur

Accepter positivement les retours du Mentor

Exprimer ses besoins et ses attentes

Être conscient que la démarche est limitée dans le temps.

Evolution des pratiques de Mentoring

Nous assistons à une nette évolution du Mentorat en tant qu’outil commercial.  Il a évolué de ses racines organiques où les collaborateurs ont naturellement construit des réseaux et développé des relations professionnelles interpersonnelles,      à des programmes de Mentorat plus structurés.

Une nouvelle approche tirant parti de la technologie fera du Mentorat une composante à temps plein de l’environnement de travail et un élément essentiel de la culture d’emploi contemporaine.

Presque toutes les entreprises Fortune 500 ont des programmes de Mentorat actifs. Les programmes de Mentorat seront déployés sur des plateformes mobiles.

Le Mentorat comprendra une formation sur la diversité et l’inclusion où l’on peut observer un taux de rétention de 72 % pour les femmes qui ont suivi des programmes de Mentorat en entreprise.

Aujourd’hui, ce sont des entreprises comme Danone, IBM ou encore la SNCF qui utilisent le reverse Mentoring comme moyen d’accompagnement de leurs collaborateurs.

En conclusion, pour les entreprises qui cherchent à rester à l’avant-garde des tendances (et à construire des entreprises de qualité en s’inspirant des dernières études), il est clair que favoriser de solides programmes de Mentoring de toutes sortes est la voie à suivre !

Recevoir nos livres blancs, invitations aux événements et actualités
Merci, nous avons bien reçu votre demande
Merci de vérifier votre saisie

A vos côtés pour construire un programme sur-mesure

Prenez un moment avec nos consultants pour partager vos besoins et questionnements et nous construirons une offre personnalisée