webleads-tracker

Créer son entreprise lorsque l’on est une femme : quelles différences ?

Créer son entreprise lorsque l’on est une femme est-il plus difficile que lorsque l’on est un homme ?

Si aujourd’hui 35 % des chefs d’entreprise sont des femmes, il reste encore des biais inconscients et des stéréotypes qui bloquent parfois les futures cheffes d’entreprise à se lancer.

Aujourd’hui, Valérie Rocoplan, coach professionnelle qui s’est lancée il y a 16 ans dans l’entreprenariat au féminin en créant Talentis, nous livre ses précieux conseils pour réussir !

Quels sont les freins que rencontrent les créateurs d’entreprise ?

Lorsque l’on décide de monter sa boîte, on est plein de passion, un grand nombre de bonnes idées nous traversent l’esprit… mais également certaines croyances limitantes :

  • « Devrai-je recruter des gens ?»
  • « Serai-je capable ?»
  • « Ai-je raison de prendre ce risque ?»
  • « Comment trouverai-je de l’argent ?»…

Quels conseils pour dépasser ses doutes ?

1er conseil : accepter les doutes.

Il est plutôt sain d’avoir des doutes, c’est signe de bonne santé mentale. C’est également le signe d’une vraie capacité à endosser le rôle d’un leader : se remettre en question pour faire les bons choix stratégiques et engager les gens sur une même vision

2ème conseil : savoir expliquer son projet.

Etre capable de « pitcher » son projet d’entreprise avec méthode et rigueur est crucial pour toute personne souhaitant monter son entreprise. Notamment lorsqu’il s’agira d’aller rencontrer des investisseurs.

3ème conseil : essayer

Il ne faut pas avoir peur d’échouer. Recommencer après un échec fait partie du jeu. Peu de personnes réussissent en n’envisageant que la réussite.
La solution est de changer le regard que l’on porte sur l’échec, souvent trop tranché. En s’inspirant de Mandela par exemple qui disait : « Je ne perds jamais. Soit je gagne, soit j’apprends. »

4ème conseil : se convaincre que l’on est capable de le faire.

Tout le monde a commencé par faire un premier pas avant de réussir. C’est le lot de tout(e) entrepreneur(e).

5ème conseil : ne pas le faire pour l’argent

Attention à ne pas tomber dans le piège de ce facteur limitant… Si vous souhaitez créer votre entreprise, faites-le par passion, par conviction et non pas dans le seul but de vous enrichir.

« Oser être la cheffe », concrètement, qu’est-ce que ça veut dire ?

Cela veut dire : oser prendre des risques, oser embarquer dans son aventure des personnes qui n’ont pas forcément la même vision que vous.

Mais également, oser ne pas être aimée tous les jours mais être respectée. Oser franchir des lignes qui n’ont jamais été franchies. Aller vers des territoires jusque-là inexplorés…

« Oser être la cheffe » c’est énormément de points positifs avec leur lot de « petits cailloux dans la chaussure ».

Créer son entreprise c’est une belle aventure et l’occasion d’en apprendre énormément. Sur soi-même et sur les autres. Si vous avez du courage et de l’envie, tout devrait bien se passer.

Cela change-t-il quelque chose d’être une femme ou un homme lorsque l’on crée son entreprise ?

En théorie il n’y a pas de différences si ce n’est dans le regard des autres (et dans le regard que l’on porte à soi-même) ! Et c’est un gros problème.

1ère différence : dans le regard du banquier.

En effet lorsque vous êtes une femme, que vous arrivez face à lui avec plein d’ambitions, il ne vous regarde pas comme il regarderait un homme.
Mon conseil : dépassez cela ! Les stéréotypes et les biais existent.

2ème différence : dans le regard que l’on porte sur soi-même

Dites-vous que vous allez réussir. 35 % des chefs d’entreprise aujourd’hui sont des femmes. Il en faut plus donc faites partie vous aussi de celles qui osent.

Un conseil pour les femmes entrepreneures ?

Les croyances limitantes, que l’on soit un homme ou une femme sont les mêmes.

La différence lorsque l’on est une femme est que l’on subit plus de pression sociale, plus de questions du type : « Es-tu vraiment sûre de vouloir créer ta boîte ? »…

Mon seul vrai conseil aujourd’hui serait : n’écoutez que vous-même ! Prenez les conseils mais faites bien la différence entre les conseils avisés qui s’adressent à un chef d’entreprise, et ceux biaisés qui sont liés à votre genre.

Soyez une bonne cheffe d’entreprise, c’est tout ce qui compte !

By | 2019-10-25T16:54:59+00:00 octobre 18th, 2019|blog|0 Comments
 TELECHARGER MAINTENANT >>
close-link
Merci de remplir le formulaire ci-dessous
pour recevoir notre brochure
RECEVOIR LA PLAQUETTE TALENTIS
close-link