Oser être ambitieux fait encore débat même parmi la jeune génération. Certains talents se disent : « A quoi bon explorer ce concept d’ambition, je ne suis pas carriériste, je souhaite simplement me faire plaisir… ». Comme si l’ambition devait toujours être connotée de manière négative.

Chez Talentis nous souhaitons au contraire que tous les talents puissent être fiers d’être ambitieux et le revendiquer afin que cette force les pousse à grandir, à se développer et à sortir de leur zone de confort.

Regardons ensemble les différentes façons de bien structurer, articuler et exprimer son ambition.

Être ambitieux : définition

L’ambition peut être assimilée à un phare, un cap que l’on se donne.
Qu’il s’agisse d’un nouveau job ou d’une nouvelle compétence à maîtriser, être ambitieux signifie : chercher à être quelqu’un de nouveau, ou à faire quelque chose de nouveau.
En effet, l’ambition porte aussi bien sur les projets que je souhaite réaliser, que sur les compétences que je désire développer en tant que personne.

Certaines personnes préfèrent utiliser le terme d’ « aspiration » plutôt que celui d’ « ambition ».
Les deux sont intéressants à articuler : quelles sont les ambitions qui me portent pour réaliser mes aspirations profondes situées en mon fort intérieur ? A savoir : mes valeurs, mes croyances, etc…

Cela revient à se demander : comment puis-je réaliser mon ambition tout en me respectant (aspirations) ?

Découvrir nos offres de coaching professionnel

Oser être ambitieux : les 5 étapes clés

Clarifier son phare :

« Nul vent n’est favorable à qui ne connaît son port », Sénèque.
L’on pourrait remplacer « port » par « phare » en ce qui concerne l’ambition.

Clarifier son phare cela revient à se demander : qui aimerais-je être ou qu’aimerais-je avoir fait dans 1, 2 ou 3 ans ? Il est important de prendre le temps de l’écrire et de se questionner sur les raisons profondes qui nous poussent à faire ce(s) vœu(x).
Ce phare va nous guider tout au long de l’année pour choisir les projets sur lesquels s’investir : choisir telle formation, aller demander à son équipe de nous apprendre telle(s) chose(s), etc…

« Découper l’éléphant en morceaux » :

Parfois l’ambition est si large qu’elle peut en sembler irréaliste. Il est donc important de définir précisément la première étape qui nous mènera jusqu’à notre ambition.

Par exemple : « Puis-je rencontrer quelqu’un qui travaille dans un secteur d’activités que je souhaiterais intégrer et qui pourrait m’y introduire ? », « A quel type de formation pourrais-je participer pour commencer ? »…

L’important est de procéder par petits pas. « Chi va piano va sano » comme disent nos voisins italiens !

Rester fidèle à ses valeurs :

Quelles sont les valeurs essentielles à mes yeux, à protéger absolument, pour que je puisse réaliser ce que j’ai à réaliser sans pour autant me trahir ?
Les valeurs sont un peu comme les lunettes, le prisme à travers lequel on voit le monde. Par exemple cela peut être la convivialité, la générosité ou l’exigence.
Ce sont les moteurs qui vont nous pousser au quotidien à maintenir une motivation forte afin d’atteindre l’ambition souhaitée.

A lire aussi : identifier ses leviers de motivation au travail.

Demander des avis extérieurs :

Il est toujours intéressant de vérifier en amont que son ambition est réaliste, qu’il ne s’agit pas d’une idée farfelue.
Ne pas hésiter à demander du feedback à ses pairs, à son manager, à son équipe pour savoir, si, compte tenu de ses propres compétences, cette ambition est atteignable.
Parfois le rêve est trop grand, mais parfois il peut aussi être trop petit. Il faut veiller à ne pas se perdre dans trop de prétention ou dans d’autres cas, trop d’humilité.

Se libérer de ses contraintes limitantes :

En tant que coachs professionnels, nous savons que chaque personne porte en elle un nombre plus ou moins important de croyances limitantes. Ces croyances freinent très souvent le développement de nos ambitions.
Elles peuvent être : « Je suis capable de faire ça », « Je ne suis pas capable de faire ça », « Je n’ai pas le profil pour exercer ce métier », « Les chasseurs de tête ne recherchent que des clones », etc…

Ces croyances, généralement exagérées et fausses, nous empêchent d’avancer, voire nous donnent de très bonnes raisons de ne pas avancer.

Les talents qui progressent dans l’entreprise sont capables de se projeter à 5, 10 ans non pas parce qu’ils sont arrogants, mais parce qu’ils sont pro actifs dans la projection de leur ambition et qu’ils la partagent.
Chez Talentis nous travaillons très régulièrement avec les talents, managers et dirigeants sur leur capacité à articuler leur projet professionnel de manière audacieuse et réaliste.

Découvrir nos offres de coaching professionnel