webleads-tracker

Mixité en entreprise : sortir du syndrome de la « chic fille »

Lors de la semaine de la Journée Internationale des Droits des Femmes en mars 2018, nous avons souhaité réaffirmer notre engagement en faveur de la Mixité en entreprise à travers une série de vidéos sur le sujet.
Depuis plus de 10 ans, Talentis a accompagné plusieurs dizaines de grands groupes dans le développement de vraies politiques de Mixité à tous les niveaux de l’organisation. Nous organisons, entre autres, des séminaires pour permettre à des femmes de talent de développer leur leadership et donner à leur carrière professionnelle toute la dimension qu’elle mérite. 

Retrouvez ci-dessous l’épisode 1 de cette série : « Mixité en entreprise : sortir du syndrome de la chic fille ». 

Retranscription de la vidéo : 

#1 Mixité en entreprise : un véritable enjeu à tous les niveaux de l’organisation

Valérie Rocoplan, CEO de Talentis et coach professionnelle : « Cette semaine est marquée par la Journée Internationale du Droit des Femmes.
À cet effet Talentis réitère sa profonde conviction de l’intérêt de la Mixité en entreprise et va vous partager quelques vidéos autour des axes sur lesquels nous travaillons :

Comment encourager l’ambition des femmes ?

Comment leur donner toutes les cartes en main afin qu’elle prenne la place qui leur revient dans l’entreprise ?

Comment sensibiliser les managers, les dirigeants, tous les collaborateurs autour du sujet fondamental de la Mixité en entreprise ?

Aujourd’hui, nous allons parler du syndrome de la « chic fille ».

Nous travaillons avec les femmes de talent dans les entreprises à différents niveaux de responsabilité pour s’assurer qu’elles ont toutes les cartes en main afin d’être repérées comme talent, développer leurs compétences, révéler leurs ambitions et réfléchir à leur carrière professionnelle.

La chic fille ne concerne pas chacune d’entre vous, mais il est intéressant de voir à quel point certains stéréotypes peuvent impacter notre influence et notre capacité à être véritablement perçue comme un talent.
Alors, écoutons Marylyne Declercq, coach professionnel chez Talentis, sur ce sujet. »

Développez le leadership de vos talents féminins

Marylyne Declercq, coach professionnelle chez Talentis : « Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Lorsqu’on regarde les statistiques en Europe et aux Moyen-Orient, les femmes représentent 22% des managers, 9% des membres de Comex et seulement 2% des CEO alors qu’elles représentent 52% des salariés qui rentrent dans l’entreprise.

#2 Le syndrome de la « chic fille », qu’est-ce que c’est ?

Quand j’interroge les femmes que j’accompagne et que je leur demande de faire le portrait-robot de cette chic fille, les mots qui ressortent sont : perfectionniste, minutieuse, consciencieuse, engagée.
En effet, la chic fille attache beaucoup d’importance aux moindres détails. Le niveau de qualité est essentiel. Elle est très exigeante envers elle-même et envers ses équipes.

Elle a aussi du mal à dire non parce que pour elle c’est un enjeu de dire non, elle a peur de ne pas être reconnue comme à la hauteur des objectifs qu’on lui fixe.
Enfin la chic fille a du mal à poser des limites et à les faire respecter parce que pour elle, il est important d’être aimée avant d’être respectée.

>> A lire : « 6 conseils de coach professionnel pour les jeunes managers« 

#3 Le syndrome de la « chic fille » : pourquoi est-ce un problème et comment s’en sortir ?

En fait, puisqu’elle est perfectionniste, la chic fille se retrouve souvent débordée, elle manque de temps.

Donc pour sortir de cela, la première chose que je dis aux femmes que j’accompagne, c’est : gérer différemment leur temps.

Consacrer 80% de leur temps à « leurs essentiels » et déléguer le reste ou « bâcler » intelligemment.

Les essentiels, qu’est-ce que c’est ? Ce sont les objectifs sur lesquels elles sont attendues, ce sont les projets stratégiques et bien sûr c’est leur visibilité et leur « temps réseau ».

>> A regarder : « Les 4 conseils pour échapper au burnout« 

Comment préserver ses essentiels ?

Pour préserver leurs essentiels, les femmes de talent peuvent se fixer des « RVMM » (Rendez-Vous avec Moi-Même).

Il leur faudra protéger ces rendez-vous comme des rendez-vous très importants pour consacrer du temps à leurs essentiels.

L’autre chose qu’elles auront à apprendre, c’est à dire non.

Non pas de devenir des « bad girls » : ne pas dire non pour dire non, mais simplement pour dire oui à leurs besoins.

Demander un rendez-vous pour découvrir nos offres
By | 2019-05-10T09:38:10+00:00 mars 10th, 2019|Non classé|0 Comments

Leave A Comment