webleads-tracker

Pourquoi le management « à l’ancienne » n’a pas d’avenir

C’est une image d’Epinal, une image qui disparaît plus vite qu’elle ne le voudrait. Celle des managers « à l’ancienne ». Mais aujourd’hui, face à un mouvement initié par la révolution numérique qui a bouleversé les relations clients-entreprises, ils n’ont d’autre choix que celui d’adapter leur style de management 

Comment les managers peuvent-ils s’adapter ?

#Se remettre en question 

Notre vision du manager se base sur le contrôle quand il devrait s’établir sur la confiance. Son rôle, c’est d’enthousiasmer, de donner de l’énergie, de s’interroger pour savoir comment aider ses collaborateurs à réussir, de les challenger sur la qualité et l’organisation.

#Revisiter son statut

Etre manager, cela ne signifie pas forcément disposer d’un bureau fermé, plus grand que les autres. Dans tous les nouveaux espaces, la plupart du temps, il ne dispose plus de bureau. Etre manager, c’est se dire : “Plus je suis haut dans la hiérarchie, plus j’ai des devoirs”. Un devoir de circulation d’informations et d’explications.

Lire le compte rendu de notre Happy Morning sur les nouveaux espaces de travail 

Evidemment, le manager conserve le droit de gagner un peu plus d’argent parce qu’il a plus de responsabilités, de choisir ses équipes, ses projets, de recruter, de licencier… mais le manager n’a plus le droit d’être seulement le “chef”.

#​Changer de vocabulaire

Certains chefs d’entreprise ont toujours une définition patriarcale de leurs salariés, du style “J’ai 30 personnes qui travaillent pour moi”. Demain, on ne pourra plus dire cela : on parlera de responsables de projets, transverses ou non, d’équipes qui tournent, d’experts… Savoir exactement combien de personnes travaillent dans son entreprise va devenir de plus en plus difficile car de plus en plus flou, même si l’équipe de direction, elle, devrait être assez stable.

#Exercer un management transverse

Fini le management par service ! Hier, l’innovation était réservée au service de la R&D, le marketing s’occupait du client, le service financier, d’argent. Aujourd’hui, les entreprises fonctionnent de plus en plus de manière transversale. Quelle que soit le domaine d’expertise, chaque collaborateur de l’entreprise est tourné vers le client. Et chacun contribue aux projets d’innovation. C’est la fin du cloisonnement pour être ensemble, du développement du Design Thinking, des OpenLab…

Lire le compte rendu de notre Happy Morning sur les leaders de projets de transformation

#Considérer avant tout les aptitudes

Cette révolution liée au management transversal est très difficile pour des managers qui considèrent posséder un statut d’expert en marketing, en finance, en digital ou en R&D. ils sont challengés par leurs pairs et par les jeunes talents qui veulent aussi que l’on raisonne par la créativité et non seulement par l’expertise. Ce sont les aptitudes qui comptent, l’intelligence, la capacité de raisonner et de prendre des décisions.

#Adopter une posture de leader

Le leader n’a pas d’âge, pas de métier. Un jeune talent extrêmement brillant peut prendre le leadership sur un projet qui va pérenniser l’entreprise pendant les vingt prochaines années. Encore faut-il que le manager accepte de donner le pouvoir à ce jeune talent qui va révolutionner son entreprise, quitte à l’entourer de seniors pour l’aider.

#Horizontaliser la hiérarchie 

Certaines sociétés créent des shadow Comex avec des jeunes talents. Bien sûr, cela bouscule fortement les habitudes mais il s’agit d’une question de survie. Si je suis chef d’entreprise, vais-je permettre aux jeunes d’accéder aux commandes pour accélérer l’innovation de ma société ? Aujourd’hui, plus que jamais, l’audace est un atout essentiel pour la survie de l’entreprise.

NOS ACCOMPAGNEMENTS POUR DÉVELOPPER LES COMPETENCES DU MANAGER DE DEMAIN

Le coaching individuel :

Permettez à vos managers de prendre de la hauteur ! L’Executive Coachs Talentis agit comme un « sparring-partner », un « stimulateur » de réflexion apportant  au manager coaché une mise en perspective de ses réflexions et de ses comportements

En savoir plus >>

Le coaching d’équipe :

Le coaching d’équipe via notamment le Twin Coaching, permet un accompagnement simultané du manager et de son/ses équipe(s). Il permet des modalités adaptés à chacune des parties tout en gardant le cap sur l’objectif commun.

En savoir plus >>

Le coaching en ligne :

Avec Click & Coach, plateforme de business coaching en ligne, l’accompagnement par coach devient plus accessible et flexible.

Click & Coach permet aux talents partout dans le monde de bénéficier de coaching individuel, ponctuel et ciblé pour répondre à des besoins précis.

En savoir plus >>

By | 2017-12-20T15:09:17+00:00 novembre 20th, 2017|blog|2 Comments

2 Comments

  1. Misersaidi 19 février 2017 at 23 h 36 min - Reply

    Merci pour cet article que je valide complètement , il est nécessaire d'intégrer ce nouveau de mode de pensée à toute les échelles des entreprises ( quelque soit leur taille ) .Un collaborateur qui fait preuve de créativité et d'audace peut apporter beaucoup plus à son entreprise que le directeur financier au parcours remarquable : l'un est compatible avec l'autre et vice versa.

  2. Simon 13 avril 2018 at 3 h 20 min - Reply

    Ce que j’aime c’est que de tout temps , ce qu’ils se sont dit expert des questions , ont toujours préconiser la pensée unique . La tradition sous l’Ancien Régime et l’église , la pensée révolutionnaire sous la Révolution , le marketing de masse sous les trentes glorieuses et une vision bobo gauchiste humaniste du marketing 3.0 dont tous les managers devrait absolument ressembler comme vous le désiré . Avoir un bureau à soi ce n’est pas un crime cela peut être un plaisir d’avoir un beau bureau en cuir et d’être le patron tout en étant le plus grand des démocrates. On peut très bien combiné un manager sympa ouvert d’esprit et cool et lui laisser un bureau pour lui faire plaisir à son ego. Voilà voilà j’ai terminé pour le messages . Mais on peut très bien trouver des solutions intermédiaires entre l’autoritarisme et votre famille vocabulaire des collaborateurs . Le manager reste quand même le patron et il faut le dire . Mais chacun a le droit en fonction de sa personnalité d’être différent et si un manager veux dans un esprit de totale collaboration il peut l’être. Mais laissons aux autres le droit de se faire plaisir d’avoir un petit bureau sympa , de faire son petit discours à la papa que personne n’écoute et que tout le monde rigole dans son coin . Peu importe , mais laisser un petit peu les égaux vivre plutôt que de faire du politiquement correct partout dans toute la société.

Leave A Comment

- NE MANQUEZ PAS NOTRE LIVRE BLANC -
Tout savoir sur le Coaching en Ligne...
livre-blanc-talentis-coaching-digital
 TELECHARGER MAINTENANT >>
close-link