webleads-tracker

Comment bien manager l’intergénérationnel ?

Comment prendre conscience du comportement de ces générations au sein de son organisation ?

Valérie Rocoplan : Chaque génération a sa propre identité, ses codes, ses repères. Mais, en entreprise comme ailleurs, l’âge ne devrait pas être le seul critère de classification : il y a, en effet, des jeunes de 65 ans et des vieux de 25 ans. Et cela s’explique aisément : être jeune, c’est toujours avoir envie d’apprendre, de se remettre en question, de vouloir aller de l’avant, de ne pas avoir peur de se réinventer.

Pourtant, à l’heure du digital, les entreprises semblent penser que les seniors ne sont plus capables d’être “moteur”…

Valérie Rocoplan : La majorité des salariés de plus de 50 ans n‘est pas suffisamment utilisée pour ses compétences. Parce que les entreprises stigmatisent encore trop souvent cette génération.

Mélangeons les gens, les âges, les métiers pendant les réunions : faisons se croiser toutes les expériences pour en tirer le meilleur !

Comment réunir ces compétences et les faire adhérer à un projet commun ?

Valérie Rocoplan : Evidemment, cela demande beaucoup d’énergie ! Mais on peut organiser des forums intergénérationnels, des réunions ou des mentoring d’intégration où chacun apportera sa propre expérience, ses savoir-faire et ses savoir-être pour les partager au sein de l’entreprise. C’est un processus intéressant où chacun pourra échanger et progresser.

L’arrivée du digital dans l’entreprise a-t-elle changé les rapports intergénérationnels ?

Valérie Rocoplan : C’est un véritable bouleversement qui concerne désormais toutes les entreprises. Il y a encore cinq ans, l’immense majorité des dirigeants ignorait l’impact qu’allait avoir le digital sur leur activité. D’ailleurs, tout le monde n’a pas encore pris conscience qu’il s’agit d’une vague qui emporte tout et qu’il faut absolument exploiter.

Cet afflux technologique n’a donc pas contribué à creuser l’éventuel écart entre les générations ?

Valérie Rocoplan : Bien sûr, les seniors n’ont pas grandi avec les nouvelles technologies comme c’est le cas pour les salariés de génération Y et Z qui arrivent sur le marché du travail. Cela ne les empêche pas pour autant d’accepter les nouveautés, de s’informer et d’apprendre, d’être dans le flow, de surfer, eux aussi, sur la vague technologique. Il est essentiel de se booster, de se challenger en permanence. Et les seniors le savent peut-être plus que les autres.

By | 2018-05-15T10:49:57+00:00 décembre 19th, 2016|blog|0 Comments

Leave A Comment

- NE MANQUEZ PAS NOTRE LIVRE BLANC -
Tout savoir sur le Coaching en Ligne...
livre-blanc-talentis-coaching-digital
 TELECHARGER MAINTENANT >>
close-link